Le Château de la Rode, dont les origines remontent au XIIème siècle, aujourd’hui demeure privée, elle a été jusqu’à la révolution Française une abbaye Cistercienne.

L’Abbaye Royale de la Rode, devenue Abbaye pendant les Guerres de Religions au XVIème siècle

Aux origines, La Rode est une grange – que l’on appelle ainsi car quelques moines y habitent et y font travailler les paysans locaux – dépendant de l’Abbaye de l’Ardorel.

C’est en 1114, la communauté bénédictine s’installe à l’Ardorel dans la Montagne Noire. En 1124, Cécile de Provence, vicomtesse de Béziers, y appelle des moines de Cadouin qui permirent à la jeune abbaye de s’épanouir au milieu d’un domaine qui s’étendait sur des fermes, des métairies et des granges. C’est à ce moment-là que l’Ardorel rejoint l’ordre des Cisterciens.

L’ordre des Cisterciens, fondé en 1098, suivait les règles de Saint Benoît à savoir le vœu de silence et le vœu d’abstinence perpétuelle. Très austère mais aussi très organisée, les abbayes cisterciennes dépendaient toutes de l’abbaye-mère de Cîteaux. Cet ordre rayonna sur l’Europe entière jusqu’au 15ème siècle.

L’avènement de la Rode à la Renaissance

La terrible époque des guerres de Religion en Languedoc fut un désastre pour les monastères. Un soir de 1586, une silhouette s’approche de la lourde porte de l’Abbaye de l’Ardorel. Le frère hôtelier reconnait le neveu de l’un des moines, il ne se méfie pas et ouvre la porte. Aussitôt, une armée de protestants déferle, bousculant le frère hôtelier. Les moines n’eurent pas le temps de se défendre et l’abbaye fut pillée, incendiée et totalement rasée. Les moines alors présents furent jetés au fond du puits et les rares survivants décidèrent alors de se replier dans leur grange de La Rode, qu’ils possédaient depuis 1258 à Lempaut…

Le Château actuel

Le château actuel a subi depuis la Révolution de nombreux remaniements.

Les plus importants furent menés au XIXème siècle où une grande partie des bâtiments religieux furent rasés et une aile ajoutée côté parc.

Le vaste parc de 11 hectares abrite aujourd’hui l’actuelle maison, son pigeonnier et de vastes dépendances. Le parc du château vous accueille désormais pour célébrer les moments importants de votre vie.

 

Passionnés d’histoire, un livre numérisé mentionne l’époque moderne de l’abbaye de l’Ardorel :
« Histoire générale de Languedoc » par deux religieux bénédictins de la congrégation de Saint Maur (gratuit)